Retour aux actualités

URGENT : GREVE des Laboratoires de Biologie Médicale

publié le : 18 septembre 2019

Les laboratoires de biologie médicale exercent leur activité sur l’ensemble des territoires au service des patients et des soignants. Les examens, qui sont prescrits chaque année chez 30 millions de personnes, soit la moitié de la population française, sont un élément essentiel du processus de soins, et participent à 70% des diagnostics médicaux.

Or, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) a annoncé en juillet dernier une prévision d’économies sur les dépenses de biologie médicale en 2020, de 180 millions d’euros (-4,8%), alors même que la dépense de biologie médicale ne représente en France aujourd’hui plus que 1,8% des dépenses courantes. En effet, les dépenses de biologie médicale sont strictement contenues depuis plus de 12 ans avec une baisse continue des tarifs de nos actes réalisés (environ 35% de baisse des tarifs en 10 ans).

Ces économies engendreraient un profond changement dans l’organisation et le fonctionnement de la biologie médicale, obligeant les laboratoires à réduire leur implantation géographique avec des fermetures de sites de proximité (disparition de 2 laboratoires sur 4). Ces fermetures des sites de proximité vont accentuer les déserts médicaux, en incohérence avec les objectifs affichés par le gouvernement.  Les laboratoires de biologie médicale, acteur essentiel dans la chaîne de soins, n’assureront plus les urgences locales, avec pour conséquence une réorientation de ces patients vers les urgences de l’hôpital public, qui est déjà à bout de souffle.

L’ensemble des syndicats représentatifs de la profession suivi par l’ensemble des laboratoires de biologie médicale de proximité (plus de 95% des laboratoires français) ont décidé d’entrer en grève. C’est pour toutes ces raisons que les biologistes médicaux de vos laboratoires Biomed34 ont décidé de suivre ce mouvement, en fermant tous les après-midis les laboratoires de proximité du lundi 23 septembre 2019 jusqu’au 1er octobre (reconductible) pour protester contre cette désertification de l’offre de soins.

Ces fermetures vous montrent concrètement l’impact qu’aurait, pour vous, pour votre médecin, mais aussi pour toute la chaîne de soins, la disparition de votre laboratoire de quartier. Des pétitions à destination de la Ministre de la Santé seront disponibles sur les comptoirs de vos laboratoires, nous comptons sur votre soutien.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée,

Vos biologistes médicaux.